Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 18:16

C'est au printemps qu'elles éclosent
Qu'elles sortent en commun
Sous les paupières a demi closes
S'élèvent des odeurs de parfum

Sous des souvenirs de saisons
Nos esprits de réchauffent
Sans limites et sans questions
De ces mémoires en étoffes

On les aperçoit se transformer
Venant toutes d'une graine
Elles finissent par se changer
Et s'admirent comme des reines

Elles sont couleur et gaité
Sentiments de l'espoir
Elles poussent sans délaisser
Les cœurs emplis de noir

Surtout, ne les brusquer pas
Car elles reviennent de loin
Et ont traversé le froid
Pour renaitre dans vos mains

On ne les présente plus
Ces dames dans nos cœurs
Vous ne serais jamais déçu
Quand vous verrez les fleurs

Matt .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Mon Antre Manuscrite
  • : Pensées et ressentis
  • Contact

Recherche

Liens