Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 16:55
Sous la douche


L'approchant lentement, la prenant dans mes bras
Je la guidais alors avec tendre douceur
Vers le lieu merveilleux où je pourrais je crois
Lui montrer qu'érotisme rime avec jeu du cœur

Dans la salle de bain, approchant de la douche
Lentement faire glisser sur sa peau veloutée
Le pyjama informe et de mes lèvres douces
Lui faire sentir alors sur sa peau frissonnée

L'envie de se laisser aller à l'abandon
Guidée sous l'eau chauffée je viendrais la masser
Faire mousser sur sa peau le délicieux savon
Et sentir sur son être une odeur parfumée

S'agenouiller alors et en la regardant
Venir frotter son corps avec félicité
Rincer le sanctuaire à l'eau abondamment
Et sentir l'émotion ses yeux un peu fermer

Alors très doucement prendre toute la mesure
De son corps merveilleux offert à l'émotion
Je lui ferais sentir l'envie de caresses sures
Et que dans l'air s'installe une forte tension

Ecarter en douceur les voiles de l'envie
D'une langueur infinie venir glisser l'émoi
Dans le berceau du temps le temple de la vie
D'une bouche assoiffée et du bout de ses doigts

Sentir ses doigts plonger dans mes cheveux mouillés
Alors que goulûment d'un traitement expert
Je viendrais me plonger dans son sexe fruité
Cherchant à lui donner l'avant goût de l'enfer

L'enfer et ses plaisirs qui ne sont que luxure
Qui sont plongées exquises dans les frissons du corps
Si proches de l'extase qu'on en deviendrait sur
Que c'est le paradis qui nous parcourt encore

Sentir que son émoi semble éclore en beauté
Luxuriante fontaine qui sous le jet de l'eau
Se mélange en nectar dont je viens à goûter
Et qui comble mes sens sans me faire défaut

La penchant en avant lui écartant les jambes
Sur son corps je viendrais pétrir sur cette peau
Les désirs impuissants de mon âme qui flambe
Et dont je sens en elle résonner les échos

Comme l'eau qui s'insinue dans les moindres endroits
Je voudrais être langue cherchant la vérité
Remplacée lentement par le bout de mes doigts
Fermement je prépare le lieu pour mon épée

Sous le jet de la douche accompli et tremblant
Devant la porte de chair je viendrais en douceur
Et avec mon bassin pénétrer tendrement
Lui arrachant j'espère des soupirs de chaleur

Sous la douche qui absous les péchés de nos vies
Sous l'eau qui vient laver le mal dont on se pare
Nous serions tous les deux aux combles de l'envie
Rayonnant d'une lumière comme peut le faire un phare

Et dans l'étreinte folle d'un moment de partage
Avec intensité perdu dans ses replis
Je voudrais être fou et cesser d'être sage
Cherchant comme l'animal le besoin assouvi

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
<br /> <br /> La photo illustre bien le texte que tu as écrit !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Serait-ce du vécu ?<br /> <br /> <br /> En tout cas , cela me plait beaucoup !!!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Mon Antre Manuscrite
  • : Pensées et ressentis
  • Contact

Recherche

Liens